Présentation de deux ateliers au Congrès de l’ACFAS

Le 14 mai prochain, le Cégep à distance présentera les ateliers Prédire qui terminera son cours en formation à distance au collégial, c’est possible et La formation à distance en modes synchrone et hybride, et la pédagogie : état de la question au Congrès de L’Association francophone pour le savoir (ACFAS).

Résumé des ateliers

Prédire qui terminera son cours en formation à distance au collégial, c’est possible

La persévérance des étudiants en formation à distance est généralement inférieure à celle observée en formation régulière, avec des taux d’abandon de 30 à 40 % par cours. Pouvoir prédire quels étudiants abandonneront permettrait de mieux cibler l’allocation des ressources disponibles pour ceux qui sont à risque. Parmi plusieurs variables mesurées chez nos étudiants, nous avons établi, à l’aide d’analyses statistiques, celles qui semblaient corrélées positivement à la persévérance dans un cours. De celles-ci, nous avons retenu la note au premier devoir et le délai pour le remettre. Ces deux variables sont intéressantes, puisqu’elles peuvent être mesurées suffisamment tôt dans le parcours de l’étudiant et ainsi permettre aux intervenants du Cégep à distance de fournir les ressources nécessaires aux étudiants à risque. À partir de ces variables, nous avons construit un modèle prédictif et l’avons testé empiriquement afin de vérifier s’il classait l’étudiant dans la bonne catégorie, à savoir persévérant ou abandonneur. Les résultats ont été surprenants, avec un taux de classification correcte d’approximativement 80 %. Le modèle permet donc de bien cibler les étudiants qui auront besoin de ressources supplémentaires afin d’éviter l’abandon et s’avèrera ainsi d’une grande utilité dans nos actions visant à favoriser la réussite en formation à distance.

La formation à distance en modes synchrone et hybride, et la pédagogie : état de la question

Depuis une dizaine d’années, les modes de diffusion de la formation à distance au collégial se sont diversifiés. Le mode synchrone, utilisant la visioconférence et la salle de classe virtuelle, et le mode hybride font maintenant partie de l’offre de formation. Ils répondent à des besoins spécifiques d’ordres démographique et économique. Le mode hybride renvoie à la diffusion d’un cours ou d’un programme avec plus d’un mode parmi le présentiel, l’autoportant en ligne asynchrone et le synchrone. Nous entreprenons une étude sur le développement de ces modes de diffusion de la formation à distance. Nous proposons, tout d’abord, d’établir l’état de la question. Quels sont les principaux enjeux soulevés par les recherches récentes sur les questions relatives à la formation à distance en mode synchrone et hybride? Quelles sont les relations entre les modes de diffusion, l’approche pédagogique et le contexte d’enseignement et d’apprentissage? De cette analyse, nous souhaitons ensuite dégager de grands axes qui orienteront la réflexion. Finalement, nous présenterons les résultats d’une analyse préliminaire de données recueillies sur le terrain au moyen d’études de cas avec nos partenaires, le cégep de Matane et le cégep de la Gaspésie et des Îles, dans le cadre de projets de formation à distance en modes synchrone et hybride.

Pour plus de détails sur le congrès : http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/82